May diwan

May diwan: Forum Musulman d'Expression française
 
AccueilCalendrierPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Sujets les plus actifs
Les femmes au paradis
Reflexion: Auteurs d'aujourd'hui
Lettre ouverte à mon ordinateur qui m’a rendu aussi idiot que lui
Destin de femme
Voyage par la photo
Recettes salées du monde
Femmes libérées? Mon œil, dénonce Nancy Huston
Invocation pour se marier
Droit a l'Histoire Amazigh
Reflet dans un oeil d'homme
Meilleurs posteurs
May
 
amanar11
 
Jarod
 
Admin
 
mimouni
 
Lolita KlA
 
Passante
 
Rosalie
 
Nasrine
 
Merghed Soufian
 

Partagez | 
 

 Imam de confession juive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarod
Maydinaute
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Imam de confession juive   Ven 3 Déc - 11:24

Citation :
Vous ne vous rappelez plus de cette histoire de cet imam de confession juive en Algérie rapportée par quelques journaux ? (en 2008) :

Une des histoires les plus étranges sur l’infiltration du courant islamiste

La vie d’une famille algérienne est devenue un enfer à cause du chef de famille dont le cas a été découvert par hasard. En effet, il a été avéré que « l’imam Daoud » est en fait de confession juive, et qu’il a trompé de nombreuses personnes jusqu’au point de diriger la prière dans une mosquée qui se trouve dans les limites ouest de la capitale. Ceci n’est pas le scénario d’un film d’espionnage, mais bien un fait réel, avec le témoignage de la célèbre avocate Fatma Zohra Ben Brahim qui a plaidé en faveur de la femme de « l’imam juif » pour qu’elle obtienne le divorce.

Dans un entretien avec El Khabar, l’avocate a insisté sur le fait que la mise en lumière de cet incident dangereux va de paire avec la nécessité d’attirer l’attention des parties concernées sur le danger du mariage mixte à l’ombre des « facilitations » apportées par le dernier amendement du code de la famille dans son article 31, qui stipule : « le mariage de la musulmane avec un non-musulman est interdit provisoirement après qu’il ait été interdit dans l’absolu ».

Les détails de l’affaire remontent, selon la version de l’avocate Ben Brahim, aux années 90 lorsque la victime jouissait encore de sa vie conjugale et remplissait convenablement son rôle de bonne épouse, ce qui l’amenait à exécuter les demandes étranges de son mari qui lui demandait chaque samedi de préparer un plat de couscous avec du lait caillé sans préparer de sauce, et il lui recommandait également de rincer un voile bleu et de l’étendre sous le soleil. Le plus important est qu’il lui interdisait d’apparaître devant ses invités ou même de s’approcher de la pièce où ils se trouvaient. Avec le temps, la malheureuse a compris que son mari activait secrètement dans le parti dissous, d’autant plus qu’il portait une barbe.

Cependant, les choses ont pris subitement une drôle de tournure un samedi lorsque la benjamine de l’épouse a eu une forte diarrhée, ce qui a nécessité de la transporter vers les toilettes de la maison qui se trouvent près de la salle des invités, et c’est là que l’épouse a été surprise d’entendre des paroles incompréhensibles provenant de cette pièce.

Devant la gravité de la situation, la malheureuse a contacté son frère pour l’informer de ce qu’elle a entendu et les services de sécurité ont été contactés, ces derniers ont chargé l’épouse de placer un magnétophone à l’intérieur d’un vase dans la salle des invités, et quelle fut la surprise après l’analyse de la cassette, car l’époux-imam était en fait un juif qui exerçait avec ses invités les cultes juifs chaque samedi.

Il s’est avéré qu’il ordonnait à sa femme de placer un voile bleu pour indiquer à ses invités que le lieu est sûr, alors que la plat de couscous sans sauce s’explique par le fait que les juifs n’allument pas de feu et ne mangent pas de viande le samedi, mais ce qui est préoccupant est la manière avec laquelle il a pu s’échapper avec son groupe lorsque les services de sécurité ont essayé de l’arrêter ? Lorsque l’avocate Ben Brahim a été interrogée sur le sujet elle a déclaré : « c’est la question à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse. La famille de ma cliente m’a informée qu’elle n’a pas vu le mari en fuite depuis que son cas a été découvert ». L’avocate Ben Brahim a ajouté « la plainte a été déposée pour le motif de l’abandon familial, et après avoir adressé plusieurs correspondances au mari à l’adresse conjugale sans réponse, la victime a obtenu la feuille du divorce ».

Dans le même contexte, El Khabar a interrogé un expert militaire à la retraite sur la réalité de « l’infiltration » des groupes armés par des personnes de religion et de nationalité étrangère, et il a assuré « l’existence d’infiltrations de ce genre, car des étrangers ont effectivement été déférés devant la justice pour des affaires similaires ».

27-03-2008
Par R. Belaâmri/ Traduit par F.L

Elkhabar.com

http://www.bladi-dz.com/articles/1462/1/Un-juif-dirige-la-priere-dans-lune-des-mosquees-dAlgerie/Page1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod
Maydinaute
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Imam de confession juive   Ven 3 Déc - 11:24

Jarod a écrit:
Citation :


Une des histoires les plus étranges sur l’infiltration du courant islamiste

La vie d’une famille algérienne est devenue un enfer à cause du chef de famille dont le cas a été découvert par hasard. En effet, il a été avéré que « l’imam Daoud » est en fait de confession juive, et qu’il a trompé de nombreuses personnes jusqu’au point de diriger la prière dans une mosquée qui se trouve dans les limites ouest de la capitale. Ceci n’est pas le scénario d’un film d’espionnage, mais bien un fait réel, avec le témoignage de la célèbre avocate Fatma Zohra Ben Brahim qui a plaidé en faveur de la femme de « l’imam juif » pour qu’elle obtienne le divorce.

Dans un entretien avec El Khabar, l’avocate a insisté sur le fait que la mise en lumière de cet incident dangereux va de paire avec la nécessité d’attirer l’attention des parties concernées sur le danger du mariage mixte à l’ombre des « facilitations » apportées par le dernier amendement du code de la famille dans son article 31, qui stipule : « le mariage de la musulmane avec un non-musulman est interdit provisoirement après qu’il ait été interdit dans l’absolu ».

Les détails de l’affaire remontent, selon la version de l’avocate Ben Brahim, aux années 90 lorsque la victime jouissait encore de sa vie conjugale et remplissait convenablement son rôle de bonne épouse, ce qui l’amenait à exécuter les demandes étranges de son mari qui lui demandait chaque samedi de préparer un plat de couscous avec du lait caillé sans préparer de sauce, et il lui recommandait également de rincer un voile bleu et de l’étendre sous le soleil. Le plus important est qu’il lui interdisait d’apparaître devant ses invités ou même de s’approcher de la pièce où ils se trouvaient. Avec le temps, la malheureuse a compris que son mari activait secrètement dans le parti dissous, d’autant plus qu’il portait une barbe.

Cependant, les choses ont pris subitement une drôle de tournure un samedi lorsque la benjamine de l’épouse a eu une forte diarrhée, ce qui a nécessité de la transporter vers les toilettes de la maison qui se trouvent près de la salle des invités, et c’est là que l’épouse a été surprise d’entendre des paroles incompréhensibles provenant de cette pièce.

Devant la gravité de la situation, la malheureuse a contacté son frère pour l’informer de ce qu’elle a entendu et les services de sécurité ont été contactés, ces derniers ont chargé l’épouse de placer un magnétophone à l’intérieur d’un vase dans la salle des invités, et quelle fut la surprise après l’analyse de la cassette, car l’époux-imam était en fait un juif qui exerçait avec ses invités les cultes juifs chaque samedi.

Il s’est avéré qu’il ordonnait à sa femme de placer un voile bleu pour indiquer à ses invités que le lieu est sûr, alors que la plat de couscous sans sauce s’explique par le fait que les juifs n’allument pas de feu et ne mangent pas de viande le samedi, mais ce qui est préoccupant est la manière avec laquelle il a pu s’échapper avec son groupe lorsque les services de sécurité ont essayé de l’arrêter ? Lorsque l’avocate Ben Brahim a été interrogée sur le sujet elle a déclaré : « c’est la question à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse. La famille de ma cliente m’a informée qu’elle n’a pas vu le mari en fuite depuis que son cas a été découvert ». L’avocate Ben Brahim a ajouté « la plainte a été déposée pour le motif de l’abandon familial, et après avoir adressé plusieurs correspondances au mari à l’adresse conjugale sans réponse, la victime a obtenu la feuille du divorce ».

Dans le même contexte, El Khabar a interrogé un expert militaire à la retraite sur la réalité de « l’infiltration » des groupes armés par des personnes de religion et de nationalité étrangère, et il a assuré « l’existence d’infiltrations de ce genre, car des étrangers ont effectivement été déférés devant la justice pour des affaires similaires ».

27-03-2008
Par R. Belaâmri/ Traduit par F.L

Elkhabar.com

http://www.bladi-dz.com/articles/1462/1/Un-juif-dirige-la-priere-dans-lune-des-mosquees-dAlgerie/Page1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Imam de confession juive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vide lumineux de Mark Rothko, artiste de confession juive.
» Fête de la Pentecôte et commentaire du jour "De la Pentecôte juive à la Pentecôte chrétienne"
» Prophéties sur l'Antéchrist et la nation Juive
» Une Confession Ultime !
» la confession, le plus grand délit infligé à l'humanité !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
May diwan :: Forum Espaces Thématiques :: Stratégie,combines, le monde en ébullition-
Sauter vers: