May diwan

May diwan: Forum Musulman d'Expression française
 
AccueilCalendrierPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Sujets les plus actifs
Les femmes au paradis
Reflexion: Auteurs d'aujourd'hui
Lettre ouverte à mon ordinateur qui m’a rendu aussi idiot que lui
Destin de femme
Voyage par la photo
Recettes salées du monde
Femmes libérées? Mon œil, dénonce Nancy Huston
Invocation pour se marier
Droit a l'Histoire Amazigh
Reflet dans un oeil d'homme
Meilleurs posteurs
May
 
amanar11
 
Jarod
 
Admin
 
mimouni
 
Lolita KlA
 
Passante
 
Rosalie
 
Nasrine
 
Merghed Soufian
 

Partagez | 
 

 Reflet dans un oeil d'homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
May
Maydinaute
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Reflet dans un oeil d'homme   Mer 25 Juil - 15:44


"La burqa de chair ne vaut pas mieux que la burqa de tissu"

Le Point.fr - Publié le 19/07/2012 à 13:36
Alors que la théorie du genre connaît son heure de gloire, la romancière Nancy Huston explore les tensions de la sexualité occidentale.




"Reflets dans un oeil d'homme" de Nancy Huston (Actes Sud). © Montage Le Point.fr / AFP



L'éducation et les acquis ont beau faire croire à l'indifférenciation des sexes, le naturel ne revient-il pas toujours au galop ? Dans un essai tonitruant ("Reflets dans un oeil d'homme", Actes Sud), Nancy Huston s'entoure d'icônes qui ont appris - souvent à leurs dépens - les conséquences de cette différence innée et les ravages des diktats de la société du paraître. Nelly Arcan, Lee Miller, AnaïsNin, Jean Seberg... Autant de destins qui retracent l'histoire d'un regard qui nous façonne toutes. Rencontre.

_________________
L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir. L'éducation : apprendre à savoir être.[Louis Pauwels]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May
Maydinaute
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Mer 25 Juil - 15:50

L'éducation et les acquis ont beau faire croire à l'indifférenciation des sexes, le naturel ne revient-il pas toujours au galop ? Dans un essai tonitruant ("Reflets dans un oeil d'homme", Actes Sud), Nancy Huston s'entoure d'icônes qui ont appris - souvent à leurs dépens - les conséquences de cette différence innée et les ravages des diktats de la société du paraître. Nelly Arcan, Lee Miller, Anaïs Nin, Jean Seberg... Autant de destins qui retracent l'histoire d'un regard qui nous façonne toutes. Rencontre.

Le Point.fr : Pourquoi aviez-vous envie de vous pencher sur l'éternel masculin ?

Nancy Huston : Ça me trotte dans la tête depuis mon dernier livre, Infrarouge. Mon personnage principal, la photographe érotomane Rena Greenblatt, a essayé de singulariser les hommes et leurs comportements bizarres, les spécificités qui ne nous sautent pas aux yeux tant elles sont omniprésentes. En me mettant dans la peau de Rena, je me suis aperçue à quel point il n'était pas "évident" pour une femme de prendre en photo le corps nu de l'homme, et à quel point ses orgasmes et ses poses amoureuses étaient absents de l'art féminin. Alors que l'inverse est tellement banal... Puis il y eut le suicide de l'écrivaine québécoise Nelly Arcan. J'ai acheté Putain (Éditions du Seuil, 2001) dès le lendemain et l'ai dévoré dans un état de saisissement. Je n'avais jamais rien lu d'aussi fort sur la prostitution. Nelly Arcan a compris une chose essentielle sur le comportement des femmes : cette façon de se montrer, cette rivalité pour être la plus belle - la plus "schtroumpfette" comme elle dit ! Et elle refuse de considérer ces comportements exclusivement comme une aliénation, une chose plaquée sur nous par les hommes depuis la nuit des temps...

L'importance du regard chez Nelly Arcan vous paraissait emblématique de cette recherche ?

C'est sans doute celle qui a le mieux décrit la découverte de ce double que nous apporte le regard de l'autre depuis l'enfance. Et le besoin constant de le transformer, de le travailler, l'angoisse aussi de ne pas trouver dans le miroir le reflet souhaité. C'est aussi ce que décrit le Britannique John Berger dans Ways of Seeing : la femme est toujours elle-même, plus le regard de l'autre sur elle ; elle a intériorisé ce regard.

Un regard, somme toute, très masculin...

En effet. Et il est même souvent bien plus dur que celui des hommes réels. Mais revenons à Berger. Sans doute trop pris à l'époque dans son analyse marxiste, il a oublié de dire que c'est parce qu'il existe une différence biologique entre les sexes. En interrogeant des amis peintres, photographes, écrivains, j'ai compris que je tenais un vrai sujet.

Certains ont vu dans votre livre une véritable déclaration de guerre à la théorie du genre. Qu'en pensez-vous ?

Je n'ai rien contre la notion de genre. Il est bien sûr fondamental de distinguer sexe et genre, et de comprendre que, dans toutes les sociétés, la différence des sexes a toujours été retravaillée. Là où cela devient dangereux, c'est quand la théorie devient totalisante, que le tout-culture remplace le tout-nature et nous empêche de voir la réalité qui nous entoure. Nier l'existence de différences réelles entre les sexes, c'est nier entre autres la maternité, et c'est très grave. Or toutes les industries qui s'enrichissent sur la beauté des femmes - qu'il s'agisse de la mode, du cinéma, de la publicité, ou de la pornographie - nient la femme-mère.

Comment expliquer ce virage ?

La maternité est la seule différence irréductible entre les sexes. Alors que 90 % des femmes continuent d'être mères à la vieille manière, la théorie du genre n'évoque la maternité que dans ses versions atypiques : mères porteuses, FIV, homoparentalité, etc. La séduction était au départ liée à la reproduction ; maintenant celle-ci est escamotée et celle-là prolifère follement. Notre société est très exactement "allumeuse" : la nudité féminine est partout, et les hommes sont excités en permanence. Mais comme ils savent qu'ils n'ont plus le droit de nous toucher contre notre gré, ils se défoulent comme ils peuvent, avec la pornographie et les prostituées... Celles qui trinquent, ce sont les femmes les plus fragiles, tant économiquement que psychiquement. 80 % des prostituées en France sont d'origine étrangère. En d'autres termes, les femmes "respectables" sacrifient d'autres femmes pour avoir la tranquillité.

Vous jugez assez sévèrement la fierté que les femmes occidentales placent dans leur liberté. Pourquoi ?

Parce que les choses ne sont pas aussi simples ! Attention, je ne dis pas non plus que les femmes sont soumises à 100 %. Mais elles sont confrontées à une tension permanente. Elles doivent assurer sur tous les fronts. Être l'égale des hommes professionnellement, faire des enfants comme si de rien n'était, sans en avoir l'air, consacrer du temps à son apparence et ne pas négliger les tâches ménagères. Tout cela en acceptant, bien sûr, que leur mec se masturbe en regardant de la pornographie... Ça fait beaucoup de contradictions ! Si certaines femmes portent le voile en France, il ne s'agit peut-être pas que de soumission. Pour beaucoup, cela signifie le refus de se soumettre aux diktats d'une société qui a décidé de tout montrer. Si certaines femmes désirent montrer une distance par rapport à ça, je les respecte ; je ne vois pas en quoi elles sont plus opprimées que nos mannequins squelettiques, refaites de la tête aux pieds, immobiles, figées dans des positions grotesques. Pour reprendre les mots de Nelly Arcan, la "burqa de chair" ne vaut pas mieux que la "burqa de tissu".

Pourtant, l'heure est, semble-t-il, au mélange des genres, à l'androgynie, à l'homme efféminé... N'est-ce pas un moyen de changer le regard de l'homme sur la femme et de la femme sur elle-même ?

Tout ce qui remet en cause le machisme est bon à prendre ! Dire que l'inné existe, ce n'est pas dire que les rôles sexuels sont incontournables et immuables ; tout cela se retravaille, et c'est bien qu'il y ait le plus possible de "jeu" là-dedans. Mais certains phénomènes sexuels ne relèvent pas exclusivement des rôles : la grossesse et l'accouchement, par exemple ; ou encore, j'en suis convaincue, la tendance qu'ont la plupart des hommes à désirer les femmes par le regard.

Science Po a lancé récemment un programme sur la question du genre, qui fait en même temps son entrée dans les manuels scolaires. Comment expliquez-vous que les gender studies, qui passionnent les universités anglo-saxonnes depuis bientôt quarante ans, n'arrivent que maintenant chez nous ?

Si elles ne sont institutionnalisées que maintenant, cela fait longtemps que, sous différentes formes, ces théories dominent en France. Elles sont en parfaite continuité avec les thèses d'Élisabeth Badinter et de Simone de Beauvoir, mais aussi, de façon plus surprenante, avec celles de Lacan, de Marx, de Descartes... Et, au fond, avec tous les monothéismes. Elles reposent sur le postulat d'une séparation radicale entre le corps et l'esprit, et la primauté de l'esprit sur le corps. "Au commencement était le Verbe !" La nature est allègrement niée ; à la différence de toutes les autres espèces sur la planète Terre, nous ne sommes pas programmés pour nous reproduire ! D'où l'évacuation de la maternité ; et d'où, tout aussi gravement, l'évacuation de la tempête hormonale qui submerge les garçons à l'adolescence. Comment voudrions-nous en parler, y réagir ? Impossible d'aborder cette question, puisque, selon l'idéologie officielle, "l'un est l'autre". Ainsi ce sont les réponses les plus sauvages - prostitution, jeux vidéo et films violents - qui perdurent et prolifèrent.

* Reflets dans un oeil d'homme, Nancy Huston, Actes Sud, 2012.

_________________
L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir. L'éducation : apprendre à savoir être.[Louis Pauwels]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passante
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Mer 25 Juil - 16:11

Qu’est-ce que l’hypersexualisation?

L’hypersexualisation a surtout été étudiée au Québec, mais on constate une pluralité des définitions données par les spécialistes de la question. Donc, jusqu’à présent cette notion n’a pas une définition unique qui fait l’unanimité.
Pour résumer les différentes interprétations : «l'hypersexualisation consiste à donner un caractère sexuel à un comportement ou à un produit qui n'en a pas en soi. C'est un phénomène de société selon lequel de jeunes adolescentes et adolescents adoptent des attitudes et des comportements sexuels jugés trop précoces. Elle se caractérise par un usage excessif de stratégies axées sur le corps dans le but de séduire et apparaît comme un modèle de sexualité réducteur, diffusé par les industries à travers les médias, qui s'inspire des stéréotypes véhiculés par la pornographie : homme dominateur, femme-objet séductrice et soumise.». (Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs, 2011)

Ce phénomène est d’autant plus inquiétant car il influe beaucoup sur les différentes composantes de notre société. Ainsi, « on parle d’hypersexualisation de la société lorsque la surenchère à la sexualité envahit tous les aspects de notre quotidien et que les références à la sexualité deviennent omniprésentes dans l’espace public : à la télévision, à la radio, sur Internet, dans les cours offerts, les objets achetés, les attitudes et comportements de nos pairs. » (Poirier. L; Garon. J, 2009)

Selon les plusieurs auteurs, «l’hypersexualisation est fondamentalement sexiste; il utilise habituellement le corps des femmes et des jeunes filles, quelquefois celui des hommes et des jeunes garçons. Il peut avoir des conséquences importantes, notamment sur nos manières de penser et d’agir, sur notre sexualité et au niveau des relations hommes-femmes.» (Poirier. L; Garon. J, 2009).

Elle présente des conséquences importantes sur notre société surtout auprès des jeunes filles et des femmes. Ces conséquences touchent aussi de plus en plus, les jeunes garçons.

http://cdeacf.ca/dossier/dossier-special-lhypersexualisation-jeunes-filles-phenomene
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amanar11
Maydinaute
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 72
Localisation : juste devant toi

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Mer 25 Juil - 19:21

Dans tous les cas, si quelqu'un avait dit
''citation '' je ne comprend pas ce que une femme peut adorer dans le corps d'un homme, celui est puant, suant , rugeuex et mal poli''
de ma part, j'affirme que je trouve le meilleur des plaisir a contempler une femme et son coeur, et bizarrement c'est dans les femmes moches ou je decèle un charme rare et etonnant, unique et pure. Tout en precisant que je ne fais que contempler



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May
Maydinaute
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Jeu 26 Juil - 16:16

amanar11 a écrit:

Dans tous les cas, si quelqu'un avait dit
''citation '' je ne comprend pas ce que une femme peut adorer dans le corps d'un homme, celui est puant, suant , rugeuex et mal poli''
de ma part, j'affirme que je trouve le meilleur des plaisir a contempler une femme et son coeur, et bizarrement c'est dans les femmes moches ou je decèle un charme rare et etonnant, unique et pure. Tout en precisant que je ne fais que contempler




Un artiste en somme... drunken

_________________
L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir. L'éducation : apprendre à savoir être.[Louis Pauwels]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amanar11
Maydinaute
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 72
Localisation : juste devant toi

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Jeu 26 Juil - 16:25

juste pour reprendre ta reponse ''artiste''

oui, un artiste de la vie mais doublé d'un philosophe et je n'ai pas peur de cela;
car vois tu, pour ce qui est de la beauté, que se soit dans une femme, un objet, un habit, elle est toujours convoitée et tout le monde essaie de l'arracher d'en profiter finalemnt c'est un objet qui ne peut etre que publique , jamais le contraire, elle ne pourra jamais etre a toi uniquement.
par contre, quelque chose de moche, si tu peux l(avoir, tu peux etre certain qu'il srra uniquement a toi et uniquement a toi.

Surtout ne me dites pas ''amour sincère, vécu ensemble , inseparable etc??? c'est du baratin pure, c'est de la théorie, j'en ai fait l'experience tantot bourreau tantot victime et je n'en ai gardé des sequelles qui ne me derange nullement car ma devise etant vivre et laisser les autres vivre..
prendre autant que possible de ce que tu peux et n'attend pas que l'autre soit equitable a ton egard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May
Maydinaute
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Ven 27 Juil - 5:08

amanar11 a écrit:
juste pour reprendre ta reponse ''artiste''

oui, un artiste de la vie mais doublé d'un philosophe et je n'ai pas peur de cela;
car vois tu, pour ce qui est de la beauté, que se soit dans une femme, un objet, un habit, elle est toujours convoitée et tout le monde essaie de l'arracher d'en profiter finalemnt c'est un objet qui ne peut etre que publique , jamais le contraire, elle ne pourra jamais etre a toi uniquement.
par contre, quelque chose de moche, si tu peux l(avoir, tu peux etre certain qu'il srra uniquement a toi et uniquement a toi.

Surtout ne me dites pas ''amour sincère, vécu ensemble , inseparable etc??? c'est du baratin pure, c'est de la théorie, j'en ai fait l'experience tantot bourreau tantot victime et je n'en ai gardé des sequelles qui ne me derange nullement car ma devise etant vivre et laisser les autres vivre..
prendre autant que possible de ce que tu peux et n'attend pas que l'autre soit equitable a ton egard

Oui et non !

Il n'y a pas que la mocheté qu'on peut posséder car la beauté est trop convoitée et/ou inacceaaible.pire encore un bien publique. C'est dur de dire ça d'une femme.! Apres faut definir ce que c'est la beauté. Si c'est des habits, un maquillage ou autres. On n'est pas forcément d'accord sur le sens du mot beauté.

Cela dit on peut etre belle et privée. Moche et publique. ça existe aussi.

La beauté sur le banc des accusés. Je ne suis pas d'accord.

Ca me rappelle la joyeuse epoque du : sois belle et tais toi. Seule une moche peut dire ça car elle jalouse. elle casse la concurrence.

http://www.youtube.com/watch?v=rvU2PK3qDow&feature=youtu.be

_________________
L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir. L'éducation : apprendre à savoir être.[Louis Pauwels]


Dernière édition par May le Ven 27 Juil - 5:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May
Maydinaute
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Ven 27 Juil - 5:10

amanar11 a écrit:

prendre autant que possible de ce que tu peux et n'attend pas que l'autre soit equitable a ton egard

Prendre ou donner.... Question

_________________
L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir. L'éducation : apprendre à savoir être.[Louis Pauwels]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amanar11
Maydinaute
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 72
Localisation : juste devant toi

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Ven 27 Juil - 15:14

May a écrit:
Oui et non !

Il n'y a pas que la mocheté qu'on peut posséder car la beauté est trop convoitée et/ou inacceaaible.pire encore un bien publique. C'est dur de dire ça d'une femme.! Apres faut definir ce que c'est la beauté. Si c'est des habits, un maquillage ou autres. On n'est pas forcément d'accord sur le sens du mot beauté.

Cela dit on peut etre belle et privée. Moche et publique. ça existe aussi.

La beauté sur le banc des accusés. Je ne suis pas d'accord.

Ca me rappelle la joyeuse epoque du : sois belle et tais toi. Seule une moche peut dire ça car elle jalouse. elle casse la concurrence.
La beauté n'est ni l'habit, ni le corps ni l'ame, c'est tout et rien, c'est un ensemble de critères qui interpellent nos sens et nous rendent dependant de cette chose, un geste, un comportement, un regard peut a lui tout seul rendre une tr_s moche la plus belle;

oui May, tu es femme et tu es sensé donc bien comprendre ce qu'est la femme que moi, je te juge sur cela très excessive dans tes pensées et croyances

En ne considerant que la femme dans sa nature de femme parfaite et polyvalente, intelligente et complete, eh bien, je défie toute femme quelle qu'elle soit, femme de maison, imam, pretre musulman ou catholique, avocate, presidente etc.. de me dire sincèrement qu'elle n'a pas un jour été attiré par quelqu'un d'autre que son conjoint !
et la meme chose pour les hommes, je suis l'un des rares hommes sur cette terre a etre equitable, sincère, franc et affectif, aimant ma femme a en mourir et pourtant , a mon effectif bien des conquetes ... en nombre.
ainsi la vie
la difference entre les humains c'est que quelques uns disent vrai et les autres disent faux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
May
Maydinaute
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   Mar 31 Juil - 12:03

amanar11 a écrit:
May a écrit:
Oui et non !

Il n'y a pas que la mocheté qu'on peut posséder car la beauté est trop convoitée et/ou inacceaaible.pire encore un bien publique. C'est dur de dire ça d'une femme.! Apres faut definir ce que c'est la beauté. Si c'est des habits, un maquillage ou autres. On n'est pas forcément d'accord sur le sens du mot beauté.

Cela dit on peut etre belle et privée. Moche et publique. ça existe aussi.

La beauté sur le banc des accusés. Je ne suis pas d'accord.

Ca me rappelle la joyeuse epoque du : sois belle et tais toi. Seule une moche peut dire ça car elle jalouse. elle casse la concurrence.
La beauté n'est ni l'habit, ni le corps ni l'ame, c'est tout et rien, c'est un ensemble de critères qui interpellent nos sens et nous rendent dependant de cette chose, un geste, un comportement, un regard peut a lui tout seul rendre une tr_s moche la plus belle;

oui May, tu es femme et tu es sensé donc bien comprendre ce qu'est la femme que moi, je te juge sur cela très excessive dans tes pensées et croyances

En ne considerant que la femme dans sa nature de femme parfaite et polyvalente, intelligente et complete, eh bien, je défie toute femme quelle qu'elle soit, femme de maison, imam, pretre musulman ou catholique, avocate, presidente etc.. de me dire sincèrement qu'elle n'a pas un jour été attiré par quelqu'un d'autre que son conjoint !
et la meme chose pour les hommes, je suis l'un des rares hommes sur cette terre a etre equitable, sincère, franc et affectif, aimant ma femme a en mourir et pourtant , a mon effectif bien des conquetes ... en nombre.
ainsi la vie
la difference entre les humains c'est que quelques uns disent vrai et les autres disent faux

C'est juste et l'air est à ceux qui disent FAUX!

Je suis contre l'infidélité et l'adultère. Et je sais pertinemment que je partage ce point de vue avec bon nombre d'hommes et de femmes.

Chacun son éthique. Tout simplement


_________________
L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir. L'éducation : apprendre à savoir être.[Louis Pauwels]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reflet dans un oeil d'homme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reflet dans un oeil d'homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le reflet dans la glace !!!
» Chrétien: la paille que tu vois dans l'oeil de ton voisin musulman est proportionnelle à la poutre qui se trouve dans le tien .
» photos insolites
» Volcan islandais, la poussière dans l'oeil ...
» Andromède dans l'oeil de Wise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
May diwan :: Médias et Questions Sociétales :: Général-
Sauter vers: